Christophe Alévêque
ÇA IRA MIEUX DEMAIN
De Christophe Alévêque avec la complicité de Francky Mermillod, avec Christophe Alévêque, mise en scène de Philippe Sohier avec la collaboration de Thierry Falvisaner, lumières de Jérôme Perez Lopez
Christophe Alévêque se fait Don Quichotte et s'attaque à tous les sujets d'actualités. Il les lamine dans une revue de presse actualisée chaque jour. Il part en campagne et s'en prend à l'éducation et aux ados. Il pointe la génération des grands flasques, des "tranquille, t'inquiète", ces résignés qui opposent une tiédeur béate aux vieux énervés dans son genre. Il s'attaque au reste du monde, la crise, l'opposition, le gouvernement, les pluies abusives, le réchauffement et la mal-bouffe.Dans un délire d'optimisme, il en est sûr, les forces de l'esprit l'emporteront. Et puis il doute... Humoriste, clown, dérisoire ou missionnaire ? De temps en temps, pour se calmer, il se met au piano."
Christophe Alévêque débute dans Les Stagiaires (duo déluré). En 1992, il monte sa première pièce avec Philippe Sohier, qui restera son complice.
Très vite, il intègre l'équipe de Laurent Ruquier dans l'émission Rien à cirer sur France Inter, où il tourne en dérision l'actualité avec un humour corrosif et décalé. Sa collaboration avec l'animateur perdure et il devient chroniqueur dans les émissions : On n'a tout essayé sur France 2 et On va s'gêner sur Europe 1. Dans le même temps il collabore avec Michel Drucker, Thierry Ardisson et l'équipe de l'émission Nulle part ailleurs.
En 1998, il joue au Théâtre Grévin, Même pas peur, un one man show décapant où il fait la satire de notre quotidien. En 2006 il écrit son troisième one man show, Debout, présenté à La Comédie Caumartin, au Casino de Paris et en tournée dans toute la France jusqu'en 2008.

Christophe Alévêque se produit sur la scène du Rond Point à plusieurs reprises depuis 2009.
Auteur de plusieurs ouvrages il a aussi écrit une chronique régulière dans Siné Hebdo.
De mai 2007 à mai 2011 il organise avec les milles colombes l'anniversaire du Président de la République tous les ans devant le Fouquet's à Paris.
Le 30 mai 2014 c'est la création de la première Fête de la Dette au CENTQUATRE à Paris.
Ludique, éducatif et solidaire, le projet a réuni 1600 personnes et à permis de recueillir 13 000€ pour le Secours Populaire.
Il a également été chroniqueur sur France Inter dans La Bande Originale et sur France Info dans Les Informés.

 Télécharger la revue de presse

  jeudi 21 septembre 2017Arc les Gray, Festival en Arc
  vendredi 22 septembre 2017Saint Amand les Eaux, Théâtre des Sources
  mercredi 4 octobre 2017Castelnaudry, Théâtre Scène des 3 Ponts
  vendredi 6 octobre 2017Albi, Scène Nationale d'Albi
  jeudi 12 octobre 2017La Ferté-Bernard, Centre Culturel Athena
  samedi 14 octobre 2017Le Creusot, l'ARC Scène Nationale
  vendredi 3 novembre 2017Dijon, Théâtre des Feuillants
  samedi 4 novembre 2017Belfort, La Maison du Peuple
  vendredi 17 novembre 2017Besançon, Le Kursaal
  samedi 18 novembre 2017Lyon, La Bourse du Travail
  mardi 21 novembre 2017Ploemeur, Salle Océanies
  jeudi 30 novembre 2017Antibes, Antipolis Théâtre d'Antibes
  samedi 2 décembre 2017Feignies, Espace Gérard Philipe
  mardi 30 janvier 2018Carquefou, La Fleuriaye
  vendredi 2 février 2018Chambray les Tours, Salle Yves Renault
  samedi 17 février 2018Nancy, Salle Poirel
  dimanche 18 février 2018Sausheim, L'Eden
  vendredi 9 mars 2018Montrond les Bains, Les Foreziales
  samedi 14 avril 2018Nivillac, Le Forum Centre Culturel
Sur les réseaux
Dans la presse
Christophe Alévêque se livre à des réflexions cinglantes sur la société et les politiques Engagé et à fleur de peau Entre rêve et dépit, le comédien anime sur scène un chant de révolte jubilatoire Simplement Irrésistible
Commentaires
Piquant, fin et drôle ! Bravo l'artiste, on en redemande, et la petite touche de piano... La Classe! Karim Vive le politiquement incorrecte. A voir sans hésitation! Fabienne Deux heures d'énergie pure, d'humour corrosif... N'hésitez pas à y aller !Malika Il faut voir et écouter Christophe Alévêque, en ces temps troublés : il est émouvant, très drôle et toujours juste !Toni Dieu que ça fait du bien ! Pouvoir rire de tout même des pires atrocités, que c'est bon ! J'ai adoré ce spectacleAnne-Marie